You are currently viewing Opération Open Air
Crédit photo: Florian Dargirolle

Malgré le temps imprévisible et pas toujours agréable, les Berlinois s’obstinent à organiser des fêtes en plein air… pour le plus grand bonheur des claustrophobes, des amateurs de soleil et de nature.

Petit tour d’horizon des open airs berlinois.

Fêtes en plein air

Extérieur et intérieur

La plupart des clubs berlinois ont un jardin qu’ils ouvrent dès les premiers rayons de soleil. La liste est longue mais parmi les favoris :
– le Sisyphos où les spectacles sur la scène extérieure débutent dès minuit le vendredi soir,
– le About Blank et son jardin aux multiples recoins,
– Le Chalet et son petit « parc » ombragé,
– Le Berghain, mais il faut qu’il fasse vraiment beau pour que l’espace extérieur soit ouvert,
– Le Club der Visionnäre qui se dénude l’été venu mais qui, vu sa taille minuscule, est presque toujours bondé.
– Le Watergate et sa terrasse sur la Spree, idéale pour admirer le lever du soleil
– Le House of week-end où l’on ne va que pour la vue splendide sur la ville du haut de son toit.

Uniquement en extérieur

Il y a des clubs ou bars de plage exclusivement extérieurs. Du coup la plupart hibernent l’hiver et ne sont actifs que durant la période estivale.
– Le Yaam tout juste déménagé, ouvert toute l’année et qui offre chaque week-end des concerts reggae-hip hop sur sa plage franchement pas abandonnée.
– Le Badeschiff héberge quasiment tous les dimanches des open-air, idéal pour mixer eau, sable et musique. Attention, plutôt touristique et trop fréquenté quand il fait beau.
– Découvert au 48 Stunden Neukölln, le Klunkerkranich est situé sur le toit du centre commercial Neukölln Arkaden. Ce bar et club au nom imprononçable est bien caché, mais ceux qui finissent par le trouver ne le quitte pas avant longtemps. 
– Le Else, le bar de plage ouvert par le club Zur Wilde Renate est coincé entre deux routes. Mais derrière sa bouche grande ouverte se cachent un décor magique et de la bonne musique. Attention, le succès grandissant, comme au Zur Wilde Renate, la sélection à l’entrée est parfois drastique.
– le [ipsə], nouveau venu du coté de l’Arena. Une bonne alternative au Badeschiff et au Club der Visionnäre qui réunit les basiques d’un bon open air : jardin, Landwehrkanal, cabanes en bois et beau monde !

Fêtes cachées

Ce sont les meilleurs fêtes en plein air car on galère pour s’y rendre ! Souvent en plein dans la nature, on doit se retrouver à une sortie de métro et suivre un groupe de fêtards. Ou bien prendre son GPS car seules les coordonnées géographiques sont communiquées. Et ne pas oublier son vélo au cas où la navette promise sur le site n’existe pas. Dernière soirée mémorable ? Au Kiekebusch, vers Schönefeld, auprès d’un étang et d’une plage sableuse. Il y a souvent des fêtes tous les week-end. Conseil de pro, n’oubliez pas votre lotion contre les moustiques !!!

Et puis il y a ces lieux mythiques, abandonnés, où l’on sait qu’il y a des fêtes mais impossible de savoir quand (à moins d’être particulièrement aux aguets ou d’avoir des amis haut placés dans la hiérarchie du clubbing). Ah cette nuit à Teufelsberg

Enfin il y a les open air « spontanés » ou presque. Quelqu’un ramène son sound system et ses platines dans l’un des nombreux parcs de Berlin et c’est parti… jusqu’à ce que la police débarque. Authenticité et surprise garanties !!!

Cette publication a un commentaire

  1. schöni

    Le kiki a fermé en novembre 2014 🙁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.